Accéder avec son PC à Internet sans Box et avec son téléphone 4G

Vous avez un ordinateur qui n’est pas connecté à Internet car vous n’avez pas de Box à la maison. En revanche, vous avez un portable avec lequel vous surfez sur le net grâce à votre forfait 4G.

La solution est là. Il suffit de connecter votre ordinateur à votre téléphone afin de partager la connexion 4G de votre opérateur téléphonique. Attention à votre forfait et ne pas dépasser votre limite de consommation.

Il existe 2 possibilités. Si votre ordinateur est équipé d’un récepteur wifi ou non :

  1. Votre ordinateur n’est pas équipé d’un wifi.
  2. Votre ordinateur est équipé d’un wifi.
  • Dans les deux cas, il faut activer la connexion 4G de votre portable. Faire apparaître les options rapides du téléphone en faisant glisser la barre supérieure vers le bas.
  • Activer la 4G et la connexion mobile. Image ci-dessous option 1.

1/ Votre ordinateur n’est pas équipé d’un périphérique wifi. Il faut connecter l’ordinateur au téléphone via le câble USB. C’est ce que je préfère dans tous les cas car c’est le plus simple, le plus fiable et cela recharge même le téléphone.

Manipulation avec le téléphone équipé d’Android :

  • Connecter le téléphone à l’ordinateur via le câble USB.

Maintenant, il faut partager la connexion en USB.

  • Dans le bandeau en haut de l’écran d’Android, sélectionner le boutons des préférences, image ci-après, option 2 :
  • Sélectionner l’option des préférences pour les connexions à modifier :

Mobile SAMSUNG Android

Sélectionner «Connexions».

Autre Android

Dans la section « Sans fil et réseau »,sélectionner « Plus ».

  • Dans la nouvelle page, le type de connexion souhaité :

Mobile SAMSUNG Android

Dans la nouvelle page, sélectionner « Point d’accès mobile et modem »

Autre Android

Dans la nouvelle page, sélectionner « Partage de connexion »

  • Activation de la connexion :

Mobile SAMSUNG Android

Autre Android

Enfin, si le câble est bien reconnu, activer la connexion.

Note : certains câbles ne font que le chargement et ne permet pas d’activer cette option.

Votre ordinateur est connecté au réseau via la 4G de votre téléphone.

2/ Votre ordinateur est équipé d’un périphérique wifi.

  • Ce sont les mêmes étapes que pour la connexion par câble USB, mais lorsque vous êtes arrivés à l’écran de partage de connexion, il faut choisir "Hotspot wi-fi". Le partage via USB est désactivé lorsque le câble n’est pas branché.

Note : avec les mobiles Samsung, remplacer « Hotspot wi-fi » par « Point d’accès mobile ».

Dans ce cas, vous avez toutes les options pour activer le partage de connexion par le wi-fi de votre téléphone. Vous pouvez visualiser et/ou modifier le nom de votre partage wifi et son mot de passe nécessaire à la connexion de votre ordinateur.

Si vous ne voulez pas changer les paramètres de votre connexion partagée, il existe un moyen plus rapide de l’activer.

  • Faire apparaître les options rapides du téléphone en faisant glisser la barre supérieure vers le bas.

Il vous reste à connecter votre ordinateur au réseau wifi émis par votre téléphone.

En fonction des téléphones et la version d’Android, il peut y avoir quelques différences dans les manipulations des menus, des icônes utilisées ou du texte écrit. Néanmoins le principe reste toujours le même. Vous pouvez certainement trouver sur le net les manipulations adéquates et précises pour votre téléphone.

Note : quand vous êtes en partage de connexion wifi, vous ne pouvez pas vous connecter sur un réseau wifi avec votre téléphone portable pour aller sur internet. Ce sera uniquement en mode 4G.

Installation Xubuntu sur Mac BOOK OS 11

Je me suis inspiré du tuto sur Ubuntu-fr et help.ubuntu.com en anglais pour cette installation de Xubuntu en lieu et place du système MAC OS.

Tout s'est bien passé et c'est assez facile à faire. Il faut faire attention à bien faire une installation avec le mode EFI. Quelques images, un peu plus loin ci-dessous, montreront les manipulations. En résumé :

  • insérer la clé bootable USB avec XUBUNTU.
  • Allumer le portable et, dans la foulée, appuyer sur le touche "Option" entre les touches CRTL et cmd. (voir l'image ci-dessous)
  • Lancer l'installation XUbuntu. Lors du choix du type d'installation, j'ai choisi "Manuel" afin de gérer le mode EFI au démarrage. Peut-être que par défaut cela fonctionne mais je préfère des installation avec la partition SYSTÈME séparée de la partition HOME. Voir descriptif plus loin ci-dessous.
  • A la fin, relancer l'ordi, et finir l'installation comme vous le souhaitez. Je vous propose un petit script pour vous aider. Voir aussi sur les 2 liens au début de cette page pour plus d'informations.

La carte WIFI n'est pas reconnue mais il existe une solution en installant le driver propriétaire comme décrit un peu plus loin. Par contre, je ne conseille pas d'activer le driver NVIDIA propriétaire car, dans mon cas, l'écran est devenu noir après le redémarrage. Donc j'ai laissé le driver par défaut X.ORG pour la carte NVIDIA qui a l'air de bien fonctionner avec le portable et Xubuntu.

Activation de la clé Live USB d'Ubuntu

installation Xubuntu

Lors de l'installation, choisir "Autre chose" dans la fenêtre "Type d'installation".
Supprimer toutes les partitions Mac OS.
Créer ces 3 nouvelles partitions (EFI environ 250 Mo, Système environ 40 go et Home le reste) comme le montre l'image. 

Installation du WIFI

Après la fin et le redémarrage de l'ordinateur, Activer le pilote propriétaire de la carte. 
Cliquer sur l'icone 1, écrire "Mise à jour" dans l'espace 2 et cliquer sur "Logiciels et mise à jour" dans l'espace 3.
Dans l'onglet "Pilotes Additionnels", choisir l'option comme le montre l'image.

et voilà, c'est presque fini! Il me reste à exécuter les commandes suivantes (ce sont des propositions) qui se trouvent ci-dessous. Ensuite, je reste comme ça sans activer le MacBook Air...

lsb_release -a

sudo apt update
sudo apt upgrade -y

sudo add-apt-repository ppa:numix/ppa
sudo apt-get update && sudo apt-get -y install numix-gtk-theme chromium-browser shotwell

# Install full multimedia support
sudo apt install -y synaptic xubuntu-restricted-addons xubuntu-restricted-extras libdvd-pkg vlc kazam calibre
sudo dpkg-reconfigure libdvd-pkg
sudo apt-mark hold libdvd-pkg libdvdcss2
sudo apt install -y libreoffice synaptic p7zip-rar pinta

sudo apt install -y wine-stable wine1.6 ttf-aenigma gimp gimp-data-extras verbiste glabels docky mypaint inkscape fonts-ecolier-court fonts-ecolier-lignes-court

sudo apt install -y kde-l10n-fr language-pack-fr language-pack-gnome-fr language-pack-kde-fr openclipart firefox-locale-fr ginmp-help-fr

# Suppression des messages d'erreurs système
sudo sed -i 's/enabled=1/enabled=0/' /etc/default/apport
sudo systemctl disable apport.service
systemctl mask apport.service

# Gestionnaire batterie
sudo add-apt-repository ppa:linuxuprising/apps
sudo apt update
sudo apt install tlpui

# Nettoyage
sudo apt-get clean
sudo apt-get autoclean
sudo apt-get remove
sudo apt-get autoremove

Créer un multiboot USB

Qu'est-ce qu'un multiboot USB? C'est un système qui, au démarrage, vous propose plusieurs OS (système d'exploitation) au lancement de l'ordinateur. Enfin, ceux qui ont été mis sur la clé USB lors de la création.

Voilà les présentations faites, passons à l'outil.

Des infos : http://liveusb.info/dotclear/index.php?pages/install

Objectifs : créer une clé USB bootable avec plusieurs système Linux à partir d'Ubuntu.

  • Installation

2 méthodes :

Télécharge la  documentation : ici et télécharcher le fichier d'install pour débian.

Ou par les dépots d'UBuntu qui permettra de trouver Multisystem USB dans la logithèque et d'avoir les mises à jour (un peu plus compliqué mais plus propre). En plus, il existe un script qui tout !!! Voir le script ici. Auparavant, activez le dépôt "universe".

## Sous Ubuntu activez le dépôt "universe" sur votre système.  
## Ajoutez le Depôt de MultiSystem 
sudo apt-add-repository 'deb http://liveusb.info/multisystem/depot all main'  
## Ajoutez la clé publique 
wget -q -O - http://liveusb.info/multisystem/depot/multisystem.asc | sudo apt-key add -  
## Rechargez les sources 
sudo apt-get update  
## Installez MultiSystem 
sudo apt-get install multisystem  
#Utilisateurs de Debian, #Après l'installation de multisystem ajoutez votre $USER au groupe adm. 
sudo /usr/sbin/usermod -a -G adm "$SUDO_USER"
  • Recommandation :

Cela fonctionne si votre ordinateur le permet ou est configuré pour.

  • Pour aller plus loin :

il est possible de lancer l'application multisystem à l'aide d'un DVD boottable. ISO est .

Sourceshttps://doc.ubuntu-fr.org/multisystem et http://lea-linux.org/documentations/MultiSystem-LiveUSB-MultiBoot

Installation ASUS X705UA-BX402T

... Ou comment passer un portable ASUS 17 pouce avec Windows 10 sous Ubuntu?

La configuration de ce portable est :

Matériel : ASUS X705UA-BX402T

  • Ecran LED 17,3" HD+
  • Processeur Intel® Core™ i3-6006U à 2,0 GHz
  • RAM 4 Go - 256 Go SSD - Carte graphique Intel HD Graphics
  • Windows 10 - Webcam intégrée - HDMI - USB 3.1 Type C

Le portable est tout récent (achat début décembre chez Cybertek) à environ 550€. C'est une belle machine : sobre et élégante. En revanche, je trouve que sa configuration est un peu juste pour faire tourner Windows 10 sur du long terme... mais cela convient parfaitement si vous souhaitez y installer XUBUNTU. C'est la version UBUNTU avec le bureau XFCE.

Avec l'ancien Bios, un petit F12, F10 ou F7 permettait de booter sur une clé USB où se trouvait votre Linux pour l'installer. Avec l'UEFI, une protection ne le permet plus. Il faut désactiver un mode de sécurité dans l'UEFI qui ne peut se faire qu'en exécutant Windows pour lui demander son autorisation!

Je ne m'amuse pas à essayer à faire du Dual Boot pour plusieurs raisons ( et je ne vais pas parler dans cet article). Ce que je propose, c'est soit de mettre un autre disque (mais pas toujours facile à démonter la machine) soit d'effacer Windows (mais compliquer de revenir en arrière car il faut appeler la hotline de windows, faire croire que le disque est HS et le réinstaller... bref il faut être sûr de ce que l'on veut!)

Donc, nous allons remplacer Windows 10 par XUbuntu. Voici les étapes :

  • Redémarrer Windows en mode "redémarrage avancé" afin de lui demander d'accéder au menu de demande d'accès à l'UEFI
  • Demander à sa sérénissime Windows de bien vouloir activer l’accès au UEFI
  • Modifier l'UEFI afin de faire autre chose que Windows sur la machine
  • Installer par Xubuntu par la clé UEFI
  • Rebooter et faire les mises à jours

Redémarrer Windows en mode redémarrage avancé afin de lui demander d'accéder au menus de demande d'accès à l'UEFI

Pour cela, il faut allumer le portable et laisser se lancer la procédure de mise en route de Windows.

Une fois terminer, Windows se lance. Connecté, en bas à gauche, sélectionner "Paramètres".

Dans les paramètres Windows , sélectionner en bas au milieu "Mise à jour et Sécurité"

Dans la nouvelle fenêtre "Windows Update". sélectionner "Récupération".

Enfin, dans la fenêtre "Récupération", sélectionner "Redémarrer maintenant".

Demander à sa sérénissime Windows de bien vouloir activer l’accès au UEFI

On avance, mais on y est pas encore. Il faut maintenant encore l'autorisation de Windows pour aller dans l'UEFI. Voici d'autres écrans... de l'amorçage de Windows. Lorsque la machine redémarre, voici l'écran ci-dessous. Dans celui-ci , sélectionner "Dépannage" :

Puis "Options avancées".

Et enfin "changer les paramètres du microprogramme UEFI".

On y est presque puisqu'il faut cliquer sur redémarrer...

Et on y est. Ouf, au redémarrage, nous voilà dans l'UEFI... C'est beau un UEFI d'ASUS!!!

Modifier l'UEFI et autoriser d'autres système que Windows sur la machine

En haut à droite (1), vous voyez que le "boot EFI" de windows qui est le seul installé pour le moment sur la machine. Cliquer sur "Advanced Mode" (2).

Dans le menu "Advanced Mode", cliquer sur l'onglet "Security", sélectionner la dernière option de la page en cliquant "Secure Boot" :

Vous êtes dans la page qui gère la sécurité ou plutôt le lien machine/windows. L'option "Secure Boot Control" est par défaut sur "Enable", le mettre sur "Disable" :

Et voilà :

Pour assurer la possibilité d'accéder au "Boot Manager" en appuyant sur la touche F8 au redémarrage, je désactive le "Fast Boot" en général. Cela peut fonctionner sans ça, mais (je pense) il faudrait certainement modifier l'ordre de démarrage des périphériques et mettre l'usb en 1er. Puis penser à remettre le disque dur en 1er à la fin!

Y a plus qu'à sauvegarder F10, mettre la clé Live USB de XUbuntu et de redémarrer.

Au redémarrage, le live USB de Xubuntu s'éxécute. Il n'y a plus qu'à faire l'installation.

Et voilà :

Enfin, une fois terminé, il est plus facile de retourner dans l'UEFI en appuyant sur la touche F... j'ai un doute, F2, je crois. Une dernière capture, pour montrer que l’amorçage de la machine se fait bien avec l'EFI d'UBUNTU.

Il est possible de réactiver le "Fast Boot" à ce moment.

J'espère que ce petit tuto vous aidera et vous servira.

Lecture numérique sous Linux

(distributions basées sur Debian)

Le problème

Vous êtes l’heureux possesseur d’une liseuse et un utilisateur de Linux, abonné à une médiathèque qui propose l’emprunt de livres numériques. Or, ces fichiers ne peuvent être téléchargés et ouverts que par Adobe Digital Editions en raison de leur verrouillage par DRM (Digital Rights Management). Il vous est donc impossible de bénéficier de ce service si vous ne possédez pas une machine équipée de Windows ou MacOs. Vous oubliez votre chère liseuse et empruntez un exemplaire papier de l’ouvrage désiré. Et pourtant, une solution existe.

La solution

  • Le principe

Nous disons « La solution » car à notre connaissance il n’existe qu’une ! Il est bel et bien impossible de se passer d’Adobe Digital Editions (ADE, désormais). La seule possibilité consiste donc à utiliser ADE sous Linux avec un émulateur bien connu, Wine.

  • Mise en œuvre

Il est d’abord nécessaire d’installer Wine. Si vous disposez d’une version 64 bits, il suffira d’ouvrir un terminal et de saisir :

sudo apt-get install wine

En revanche, si vous êtes équipé d’une distribution d’Ubuntu (ou Debian, ou Mint etc.) 32 bits, vous devez installer uniquement la version 32 bits (la commande précédente installe tout) :

sudo apt-get install wine32

Tant que vous y êtes, installez donc Winetricks qui vous permettra de désinstaller proprement des applications et, peut-être, d’installer ADE. Donc :

sudo apt-get install winetricks

Ou pour faire d’une pierre deux coups :

sudo apt-get install wine winetricks -y (64 bits)

sudo apt-get install wine 32 winetricks -y (32 bits)

Wine étant installé, il faut maintenant se procurer et installer ADE. Or, l’exécutable standard (.exe) est difficile à trouver et les dernières versions (4.0 et suivantes) ne sont pas facilement installables avec Wine par la procédure courante : wine monapplication (toutefois, voir plus bas Winetritricks).

Méthode 1 : Téléchargez l’exécutable ici http://web.rivyves.eu/ade/setup.exe et installez-le avec la commande :

wine setup.exe

(assurez-vous d’avoir copié/déplacé le fichier dans votre dossier personnel ou adaptez le chemin) A la fin de l’installation, vous serez invité à saisir vos identifiants ADE et à activer l’ordinateur.

Méthode 2 : Lancez winetricks depuis le menu des applications, choisissez « Install an application »

puis « Adobe Digital Editions 1.7 »

Chez nous un message d’erreur est apparu mais l’application s’est normalement installée (sur une distribution 32 bits la version 4.5 s'est aussi installée). En cas de problème, revenez à la méthode 1.

Dans tous les cas, l’application sera disponible dans Wine > Programs > Adobe etc.

Après une ou deux minutes un double clic sur un lien URLLink.acsm lancera ADE et permettra le téléchargement du livre numérique dans le dossier Documents > My Digital Editions.

Marre des verrous numériques ?

Vous souhaitez vous affranchir des contraintes des DRM (vous pourrez restituer l’ouvrage plus vite et satisfaire un lecteur qui l’attend, le lire à votre rythme et sur le support de votre choix etc.) ?

Pour ce faire, il suffit de faire sauter le verrou numérique avec un logiciel spécifique. Les essais avec Calibre et le plug-in recommandé n’ayant pas été concluants, nous utiliserons le logiciel ePUBee DRM Removal qui ne fonctionne pas non plus nativement sous Linux.

Heureusement, Wine est là ! Récupérons d’abord le logiciel. Une recherche sur le NET devrait vous permettre de mettre la main dessus. Si vous n’avez pas envie de chercher, cliquez sur le lien suivant :

http://web.rivyves.eu/ade/epubee_v3.1.5.2.exe

Installez-le avec la commande :

wine epubee_v3.1.5.2.exe

(assurez-vous d’avoir copié/déplacé le fichier dans votre dossier personnel ou adaptez le chemin) Après installation, lancez le logiciel. Il va découvrir tout seul les fichiers epub enregistré par ADE et vous proposer de les décrypter. Ne vous en privez pas !

Repérez soigneusement le chemin du fichier décrypté. Pour le récupérer :

1. Affichez le les fichiers cachés dans votre gestionnaire de fichiers, un Ctrl + h devrait suffire,

2. Naviguez jusqu’au dossier /home/VotreUser/.wine/drive_c/users/VotreUser/Application
Data/decrypt (Adaptez « VotreUser » à votre cas !).

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à déposer le fichier sur votre liseuse.
Bonne lecture !

Bonus

Télécharger un script d’installation automatique : http://web.rivyves.eu/ade/ wine_etc.sh

Ce script a été testé sous Debian Stretch et Ubuntu 18.04. Il doit être rendu exécutable et lancé dans
un terminal.

La famille des Raspberry

Vous avez le choix des cartes pour votre système Raspbian dérivé de Linux Debian.

Découvrez le Tweet de @RasPiTV : https://twitter.com/RasPiTV/status/974555681226342400?ref_src=twcamp%5Eshare%7Ctwsrc%5Eandroid%7Ctwgr%5Edefault%7Ctwcon%5E7090%7Ctwterm%5E3

PrimTUX aux RMLL 2017...

Pour PrimTUX, les concepteurs se sont inspirés d'une autre distribution ASRI Edu qui semble être bloquée dans le temps. A voir ici.

Les concepteurs : Steph (un autre...) professeur d'école, ideefixe (Jean-Marie Josselin), Philippe (un autre prof mais à la retraite) et d'autres développeurs comme Tomasi. Et j'ai du en oublier...

Objectif de la distribution : Faire une distribution orientée "éducatif" avec des logiciels LIBRES.

Un projet à voir et des idées peut-être : Jeriprimtux à voir sur le site Linuxfr.org, c'est sympa.

Infos en vrac :

  • La version 2 supporte le 64bits.
  • LibreOffice est pas que. Il intègre le plugin de l'éducation nationale qui comprend un affichage spécial et d'autres modifications adaptées aux scolaires.
  • Guardian et webstrict sontr pré-installés qui permettent de filtrer et sécuriser toutes les communications sortantes de la station. Guardian est un projet maintenu par l'académie de Toulouse.
  • La recherche sur le web se fait par Web Quant Junior, moteur de recherche à la française. Ce module s'adresse particulièrement à l'accès au WEB pour les jeunes. Toutes ses protections sont actives pour toutes les comptes enfants.
  • Pour la navigation du maitre, le navigateur Seamonkey sans restriction est installé.

A la fin, question de quelqu'un dans l'assemblée : Serait-il possible d'y ajouter KTurtle qui permet d'initier les enfants à la programmation. Le sujet est lancé!  

Donc il ne reste plus qu'à : https://primtux.fr/

Note : je note qu'il me faut tester Geespekear.

Intégration d'un clavier midi sur Ubuntu

La semaine dernière, nous avons eu un atelier des "mains dans le cambouis" sur thème de l'intégration d'un clavier midi sur Ubuntu. Nous nous sommes appuyés sur un article de Linux pratique n° intitulé "TapeUtape pour animer vos évènements à l'aide de vos jingles sonores" par Yann Morère.

Nous avons acquis le matériel nécessaire, un clavier midi, sur internet un peu au hasard. Nous avons opté pour  le clavier midi AKAI Professional LPK25  avec 25 Touches Sensibles à la Vélocité pour une cinquantaine d'euros. Ce clavier a été reconnu immédiatement à la connexion sous Ubuntu. OUF!!!

L'atelier s'est déroulé en 3 temps.

  • Nous nous sommes préoccupés du contenu. Nous avons vu comment se procurer des sons et des vidéos afin d'en extraire des morceaux de son. Nous avons installés Audacity et Avidemux et nous les avons utilisés pour la création d'effets sonores, les jingles.
  • Pour l'utilisation de périphériques midi, nous avons installé un serveur de son JACK avec un contrôleur graphique QJackCtl  qui nous a aidé à le paramétrer.  Pour le bon fonctionnement de notre clavier midi, nous avons voulu le tester avec le logiciel synthétiseur ZynAddSubFX.  Ici nous avons eu quelques soucis car le logiciel ne fonctionnait pas lorsqu'il est lancé en cliquant sur son icone jusqu'à ce qu'on l'exécute en ligne de commande dans un terminal. Pas très cool... voici la commande : "zynaddsubfx -I alsa -O jack -a" (vu sur linuxmao.org). 
  • L'installation de TapeUtape et son utilisation. Nous n'avons vraiment fait cette partie car l'installation du logiciel n'est pas du plus pratique puis il date de 2009. Nous recherchons des applications qui ne demandent pas d'être compilées pour être utilisables sur notre distribution. Donc nous avons essayé de trouver autre chose. Pour l'instant, sans succès. Il faudra creuser ça pour l'année prochaine.

Evolution de l'atelier : pour une prochaine fois, nous essaierons Ubuntu Studio : https://ubuntustudio.org/ . 

 

 

 


Sources : 

  • Pour la MAO sur linux en général : http://linuxmao.org et http://audio-digital-nation.tuxfamily.org
  • Pour TapeUtape : http://hitmuri.net/index.php/Software/Tapeutape (EN) ou http://linuxmao.org/tapeutape (FR)
  • Pour Audacity : https://doc.ubuntu-fr.org/audacity
  • Pour Avidemux qui n'est plus dans la logithèque 16.04 : https://launchpad.net/~rebuntu16/+archive/ubuntu/avidemux+unofficial ou https://doc.ubuntu-fr.org/avidemux

Installation de Raspbian sur une carte SD sur Ubuntu

  • Il faut récupérer l'image de Raspbian sur :

https://raspbian-france.fr/telechargements/

Dans un terminal (CRTL+ALT+T), taper la commande :

wget  https://raspbian-france.fr/download/raspbian_latest.zip

  • Le fichier est compressé .ZIP donc il faut le décompresser pour avoir un fichier avec l’extension .IMG. Double-clic sur le fichier pour le décompresser.

Mettre le fichier .img dans un dossier avec accès simple (pas d’espace, pas d’accent).

  • Mettre la carte micro SD dans un adaptateur SD et l’insérer dans l’ordinateur.

Copier le fichier .IMG sur la carte.
Première solution avec l’outil graphique UNETBOOTING qui permet de copier le fichier sur la carte SD.

Deuxième solution, en ligne de commande, ce n’est pas compliqué. Ouvrir le terminal (CRTL+ALT+T). Repérer le support de la carte SD avec la commande df ou lsblk. Normalement quelque chose comme /dev/mmcblk0 ou /dev/sdc.

Dans un terminal (CRTL+ALT+T), taper la commande :

dd bs=4M if=~/nom_du_fichier.img of=/dev/mmcblk0

NOTE : En cas de soucis, tester la copie avec bs=1M.

Configuration complémentaire :

A partir d’un moteur de recherche avec les mots clés suivants : ubuntu installer raspbian linux.

Puis choisir : https://www.generation-linux.fr/index.php?post/2013/01/29/Installation-de-Rapsbian-sur-une-carte-SD-%C3%A0-partir-d-Ubuntu

Langage de programmation éducatif pour enfants

Depuis plusieurs années, dans le but d'aider les j2016-12-29-12-04-47eunes, Unbee crée des initiations d'apprentissage à la programmation. Nous avons avons créé plusieurs défis avec le logiciel de programmation Kturtle qui permettent de découvrir le langage LOGO de manière progressive. "Petit rappel, le langage LOGO permet de faire bouger une petite tortue sur l'écran et la faire dessiner".

Nous voulions que se programme soit joué par un robot réel et non plus seulement à l'écran.  

Donc, hier, Tonio, développeur, est venu n2016-12-29-12-04-45ous donner un coup de main afin de nous aider à créer une interface à notre outil éducatif de programmation et notre petit robot Arduino. On a pas mal avancé. Le programme se télécharge dans le robot correctement. Il nous reste à améliorer tout ça : les mouvements, la vitesse et la rotation.

Nous ferons une petite vidéo bientôt pour montrer tout ça!

A suivre...